Economies d'eau réalisables par un pilotage de l'irrigation basé sur la tensiométrie et la dendrométrie
Nathalie Broussard  1, *@  
1 : AGRO-RESSOURCES  (AGRO-RESSOURCES)  -  Site web
Société AGRO-RESSOURCES
82 rue d'Espagne - 84100 ORANGE -  France
* : Auteur correspondant

Depuis plus de 25 ans, notre société AgroRessources travaille sur le pilotage de l'irrigation à l'aide d'outils de mesure : sondes tensiométriques pour suivre l'état hydrique du sol et capteur pepista® pour suivre l'état hydrique de la plante elle-même. Ces mesures permettent de gérer l'irrigation tout au long de la saison : quand démarrer l'irrigation ? en cours de saison, à quelle dose et quelle fréquence faut-il arroser ? quand peut-on arrêter l'irrigation ?

Nous avons constaté que grâce à ces outils de pilotage, des économies d'eau de 20 à 30% sont très souvent réalisées, tout en gardant un bon niveau de production (rendement et qualité). L'investissement dans le matériel et la prestation de conseil se rentabilisent rapidement par des économies sur la facture d'eau (ou d'électricité pour ceux qui ont leur propre forage), par le gain de qualité des fruits sur les vergers adultes, par une meilleure implantation des jeunes vergers et vignes qui rentrent ainsi plus rapidement et durablement en production, ...

Il faut noter aussi que lors d'années climatiques particulières, comme on a pu vivre en 2018 et 2019, où l'on connait des records de pluviométrie annuelle ou à l'inverse de sècheresse, les pratiques d'irrigation doivent être adaptées par rapport aux pratiques habituelles, pour la plupart des cultures de plein champ. L'utilisation d'outils de mesure (et de contrôle) permet au producteur et à son technicien conseil de prendre des décisions objectives, en lien avec la réalité du terrain (sol et plantes) ; cela les rassure et leur permet d'assurer la pérennité de leurs cultures sans gaspiller d'eau.

Ces dernières années, avec l'arrivée des nouvelles technologies, nous équipons les parcelles de capteurs connectés (monitors, pepista, stations météo). Grâce à la transmission des données, nous gagnons en réactivité et en précision. Mais il ne faut pas oublier pour autant que l'utilisation de bons outils ne suffit pas, elle doit être couplée à l'observation régulière des parcelles, afin que les données mesurées soient bien interprétées.

Agriculture connectée, oui mais agriculture de terrain, avec une expertise agronomique !!

 

Nous présenterons à l'oral quelques exemples d'application sur diverses cultures : arboriculture, vigne, grandes cultures.


e
Personnes connectées : 1 Flux RSS