Sortie terrain

Deux sorties terrain au choix sont proposées mercredi 13 novembre après-midi.

Le nombre de places est limité. L'inscription est obligatoire (lors de l'inscription au colloque).

 

1. Plateforme expérimentale PRESTI (Montpellier)

Combinant expérimentations (conditions contrôlées et terrain) et simulations numériques, la plateforme PReSTI étudie des dispositifs innovants d’irrigation. Elle vise à optimiser leurs performances tout au long du cheminement de l’eau, depuis la prise d’eau jusqu’à son arrivée à la plante. Elle étudie également la valorisation des systèmes d’irrigation pour la réutilisation d’eaux usées ou l’apport de fertilisants (fertigation) et développe des outils de pilotage de l’irrigation.
La plateforme réalise des travaux de recherche finalisée, des programmes de R&D avec
des industriels, des tests de matériels sous protocoles normalisés et assurance qualité.

Pour plus d'informations :

Plateforme PRESTI

        GGS   

             Clarinette         

 

 

2. ASA du canal de Gignac (30 km de Montpellier)

Station de pompage, réseaux gravitaires et sous pression, parcelles vigne irriguée...

 L’ASA du Canal de Gignac, créée en 1879, gère un périmètre irrigué, historiquement gravitaire, d’environ 3000 ha dans la moyenne vallée de l’Hérault, à une trentaine de kilomètres au Nord-Ouest de Montpellier. Le périmètre est desservi par un canal principal de 50 km et un réseau de canaux secondaires et tertiaires amenant l’eau en tête de parcelle.

Depuis la fin des années 1990, un programme de modernisation a démarré, permettant d’amorcer progressivement la conversion des réseaux gravitaires en réseaux sous pression. Ce programme de modernisation a connu un coup d’accélérateur en 2011, avec la signature du Contrat de Canal, prévoyant un budget de 13 millions d’euros pour la conversion sous pression de l’intégralité des réseaux de distribution. A l’heure actuelle, les 2/3 du périmètre sont desservis par des canalisations sous pression ou basse pression. Le réseau sous pression permet de délivrer une eau continue, filtrée à 150 micron, à 2 bars minimum et 2 m3/h/ha, grâce à 10 surpresseurs et stations de pompage. L’aboutissement du programme de modernisation est prévu d’ici 5 ans maximum et repose sur la création de nouvelles stations de pompage, associée à la création de réserves de stockage.

Pour plus d'informations :

https://asadegignac.jimdo.com/infos-pratiques/histoire/